Les membres africains de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) se sont réunis au Cap-Vert pour renforcer leur coopération et faire avancer les plans de relance et de croissance durable.

La 64e réunion de la Commission régionale pour l’Afrique (CAF) de l’OMT a vu 23 pays représentés sur l’île de Sal. L’événement de haut niveau a été suivi par 21 ministres du tourisme et cinq ambassadeurs. En ouvrant la réunion de la Commission, le Président de la République du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, a souhaité la bienvenue aux dirigeants de l’OMT et à tous les délégués. Le président a été rejoint par le ministre du tourisme et des transports du Cap-Vert, Carlos Jorge Duarte Santos, et le Premier Ministre, le Dr Ulisses Correia e Silva, pour réaffirmer le soutien au tourisme au plus haut niveau politique et la reconnaissance du secteur comme moteur de la relance et du développement durable.

Le continent est uni dans sa détermination à utiliser le pouvoir du tourisme pour stimuler le développement et les opportunités pour tous.

Sous la présidence de Christine Kaseba Sata, ambassadrice de Zambie en Espagne et représentante permanente auprès de l’OMT, les délégués ont abordé les principaux défis qui font obstacle à une reprise sûre du secteur sur le continent. L’accent a été mis en particulier sur l’importance d’accélérer la mise en œuvre des vaccins sur le continent, ainsi que sur les questions de sécurité qui continuent d’avoir un impact sur la perception de l’Afrique comme une destination touristique sûre par les voyageurs du monde entier. Le niveau actuel de connectivité entre les destinations a également été discuté, l’amélioration des liaisons aériennes et l’harmonisation des protocoles de voyage étant un moyen efficace de stimuler le tourisme régional.

Le redémarrage du tourisme est « essentiel »

Le Secrétaire général Zurab Pololikashvili a accueilli les délégués à la réunion de la Commission et a donné un aperçu du travail de l’OMT pendant la crise actuelle et de la manière dont elle est guidée par les priorités fixées par ses États membres africains. M. Pololikashvili a déclaré : « Le continent est uni dans sa détermination à utiliser le pouvoir du tourisme pour stimuler le développement et les opportunités pour tous. Et avec une coordination et des investissements ciblés, le tourisme africain peut enfin réaliser son potentiel unique ».

Rétablir la confiance dans les voyages

Au Cap-Vert, les Membres de l’OMT ont été informés de l’élaboration du Code international pour la protection des touristes, un code historique destiné à aider à rétablir la confiance dans les voyages. Les Membres ont également reçu un aperçu du programme général de travail et du budget de l’OMT pour la période 2022-2023. En outre, signe d’une détermination commune à aller de l’avant même en période difficile, les Membres ont également organisé des élections pour les postes clés des organes de décision de l’OMT avant la 24e Assemblée générale.

Renforcement des capacités

Parallèlement à la réunion de la Commission, l’OMT a également organisé des ateliers spéciaux de renforcement des capacités axés sur l’innovation, le marketing numérique et l’investissement. Ces ateliers ont eu lieu avant la deuxième édition du Forum mondial de l’OMT sur l’investissement dans le tourisme, ouvert par le Premier Ministre, le Dr Ulisses Correia e Silva, avec la participation d’investisseurs d’Espagne, d’Allemagne, de Suisse et des États-Unis d’Amérique ainsi que de responsables du tourisme des secteurs public et privé de toute l’Afrique. Dans le contexte de l’atelier sur le marketing, l’OMT a aussi rendu publique sa nouvelle publication sur la marque Afrique. Produite avec les partenaires clé du tourisme africain, la publication vise à aider les destinations à s’appuyer sur une stratégie de marque efficace pour se diversifier et attirer des visiteurs.

Toujours au Cap-Vert, les responsables du tourisme ont célébré la signature et l’adoption de la Déclaration de l’OMT sur l’avenir de la mobilité et du transport durable, un engagement à mieux comprendre comment les investissements peuvent contribuer à un secteur plus vert et à favoriser une plus grande coopération entre les autorités touristiques et les prestataires de transport. Pour conclure la réunion de la Commission régionale, l’OMT a signé un protocole d’accord avec le gouvernement du Cap-Vert. L’objectif du protocole d’accord est d’améliorer la coopération entre l’OMT et le ministère du tourisme afin de renforcer la marque du pays, de stimuler les initiatives d’éducation touristique et de soutenir la recherche sur l’impact socio-économique du développement du tourisme durable dans tout le Cap-Vert.

Source: World Tourism Organization