Facebook, le réseau social le plus populaire au monde innove avec de nouvelles fonctionnalités en donnant à ses utilisateurs plusieurs possibilités de se vendre et de vendre leurs activités. Pourtant plusieurs escrocs et arnaqueurs s’en servent également en publiant des annonces fictives dans le but de soutirer quelques billets de banque à ceux qui tombent dans ce traquenard parfaitement pensé.

 

C’est le cas de l’annonce portant le titre « LES RÉSIDENCES 🏡#FORTUNA«  comme illustrée sur cette publication

 

 

Publié le 05 octobre 2020 sur la page Appartement Meublé Bantou, cette publication de 1500 likes, 2400 commentaires et 9300 partages a certainement fait plusieurs victimes ces deux dernières années. C’est le cas de Tracy, une jeune compatriote qui s’est alors fait soutirée la modique somme de 44.000 F CFA sur une réservation weekend fictive de 85.000 F CFA.

 

En effet, cette jeune dame croyait avoir fait une bonne affaire en consignant sa réservation par une avance par Airtel Money. Elle découvre, malheureusement le jour suivant, que son interlocuteur l’a mis sur liste noire et bloqué sur WhatsApp après avoir empoché l’argent. Résolument décidée à parler à son bourreau en se faisant passer pour un autre client, elle sera choquée d’apprendre que la propriété qu’elle a consigné la veille était encore libre selon les malfrats. Comprenant plus tard le jeu de Tracy, ces derniers se mettront à l’injurier non sans oublier de la bloquer à nouveau.

 

Pour ne pas être identifié, les pirates ouvriront un compte Airtel Money avec la pièce d’identité usurpée à Mademoiselle Crysside Kensia Engone Edou, compte qui servira à collecter les fonds envoyés par leurs victimes, ce qui ne rend pas la tâche facile aux enquêteurs.

 

 

 

 

Cette énième arnaque parmi tant d’autres, pose un problème de sécurité et de fiabilité des canaux d’accès à une offre touristique. Il est toujours conseillé de chercher des offres d’appartements meublés sur des sites web de confiance comme Le Visiteur Booking, qui garantissent la sécurité des transactions effectuées et la fiabilité des informations consultées. Les utilisateurs sont donc invités à plus de vigilance et à signaler cette page et sa publication pour qu’elle soit supprimée de Facebook.